Apprentissage

Comment Mater la Procrastination

D’abord, cet article explique pourquoi la procrastination nuit à notre apprentissage et à l’avancement de nos travaux. Puis, il aborde des principes à respecter et à mettre en pratique pour l’éliminer. Enfin, il propose des actions concrètes et des astuces pour l’arrêter et nous faire avancer dans notre apprentissage et travail. 

Pourquoi la procrastination est-elle un problème à corriger?

Nous sommes actuellement dans une situation de pandémie et nous devons rester en isolement dans notre région. Malgré tout ça, je peine à trouver tout le temps que je veux pour avancer dans mes apprentissages. La procrastination est la cause du problème. D’abord, lorsque j’étudie je dois rester concentré à ce sujet pour une période de temps. Sinon, le cerveau n’apprend pas efficacement.1 Ensuite, il faut éviter de prendre des pauses trop longues. Devrai-je couper la connexion à Internet pendant les périodes de concentration? Devrai-je fixer des objectifs de travail à accomplir pour chaque journée? Ce sont des possibilités à examiner. 

Je suis entrepreneur. Ce n’est pas la première fois que je me lance en affaires et j’ai appris par mes erreurs. Je peux vous dire qu’un défi pour moi en tant qu’entrepreneur était de passer du temps et de mettre de l’énergie dans les activités utiles, mais pas prioritaires pour le fonctionnement d’une entreprise. Par exemple, dans le domaine de l’analyse de données, le règlement général sur la protection des données (RGPD) établit des directives en matière de protection des données personnelles. Il est important pour un analyste de données de respecter le RGPD. Pour ma part, j’ai pris connaissance du règlement, mais j’attends pour trouver un client prêt à payer pour mes services avant de prendre le temps pour le connaître en détail. Pour l’instant, j’ai juste besoin d’informer le client potentiel que le règlement existe et que nous ne pouvons faire n’importe quoi avec les données de ses clients.  Il me semble que le sujet de procrastination aborde aussi le sujet d’établir les priorités qui font en sorte que l’entrepreneur fait les choses dans le bon ordre.

Grandes lignes directrices par rapport à la procrastination

La procrastination me fait penser à un excellent livre que j’ai lu il y a plusieurs années « The Effective Executive » de Peter Drucker2. Voici trois citations avec commentaires à propos de la gestion du temps: 

1) Le cadre efficace sait comment il passe son temps. Il se demande régulièrement « Qu’est-ce que je fais qui perd mon temps sans contribuer à mon efficacité? »

Monsieur Drucker a écrit que l’homme est mal équipé pour juger tout seul le temps qui passe. En conséquence, il est important de mesurer le temps qui passe  avec des instruments fiables, car la mémoire filtre et déforme les faits. Une fois les données récoltées, le cadre éliminera tout ce qui n’est pas nécessaire en se posant la question suivante: « Que se passerait-il si je le supprimais? » Si la réponse est « Rien ». Alors, il faut mettre un terme à l’activité. 

2) Monsieur Drucker a écrit que le cadre efficace se  concentre sur les résultats attendus de sa part, non sur le travail à accomplir ni sur ses techniques ou ses outils. Il me faut penser en termes de contribution et de résultats. Dans mon cas, cela veut dire quoi? Il me faut me mettre à la place du client qui doit gérer son plan marketing efficacement. Puis, améliorer son expérience. En conséquence, je dois trouver les sources de douleur des clients et me servir de la science de données pour les éliminer.

J’ai appris par expérience qu’il y a toujours  quelque chose pour ronger notre temps. Parfois c’est parce que les autres sont insouciants des conséquences qu’ils ont sur notre temps.

3) Monsieur Drucker a écrit que le cadre efficace se concentre sur le peu de domaines clefs où la performance supérieure produira les résultats remarquables. Il se force à établir des priorités et à rester fidèle à ses priorités. Il sait qu’il n’a pas d’autre choix  que de définir des priorités et de consacrer l’essentiel de son temps aux tâches les plus importantes.  L’alternative est de ne rien accomplir. 

Dans son livre « Un Rien peut tout changer »3 James Clear écrit:

« Un professionnel respecte le calendrier fixé ; un amateur se laisse déborder. Un professionnel sait ce qui est important pour lui et travaille dessus avec détermination. Un amateur est toujours rattrapé par les aléas de la vie. ». . . « Les professionnels agissent même lorsque la conjoncture n’est pas bonne. » 

Dans le livre « Manage your Day-to-day » de Jocelyn Glei4 dans lequel il y a une histoire d’un monsieur qui a gagné un prix Nobel. Il a été invité à parler de sa gestion du temps. Voici ce qu’il a fait: il a pris un bocal en verre. Puis il a placé des grosses roches dans le bocal et il l’a rempli à ras bord. Ensuite, il a placé une poche de cailloux dans le bocal. Suivis par du sable et de l’eau. C’est comme ça que le bocal s’est rempli.  

Le moral de l’histoire est assez clair. Il faut commencer avec les grosses roches sinon le reste ne s’ajuste pas. 

Cela correspond à ce que monsieur Drucker a écrit. Il faut prioriser les choses les plus importantes. L’alternative est de ne rien accomplir. 

Quelles sont les priorités à déterminer?

Monsieur Guillebeau5 a écrit que l’entrepreneur doit avoir deux priorités: 1) Créer une excellente expérience pour le client; 2) Faire de l’argent. Puis, il fournit des exemples de comment le faire. 

L’exemple qui retient le plus mon attention est celui-ci: répondre à des besoins tacites des clients. C’est un point important dans mon cas, car beaucoup de PME dans ma région ne connaissent pas l’importance de la science de données en marketing et surtout comment celle-ci peut les aider. 

Dans le livre « Lean Startup » d’Eric Ries6. Monsieur Ries a écrit: « Une startup est une institution humaine conçue pour créer un nouveau produit ou service dans des conditions d’extrême incertitude. » Le livre aborde la question de comment développer un nouveau produit ou service. Même si je considère que son livre est très important, je ne rentrerai pas dans les détails parce que le livre sort du sujet de ce billet. Cependant, je veux mentionner que son livre m’aide à répondre au premier critère de monsieur Guillebeau. C’est-à-dire, comment améliorer l’expérience du client.   

Moi, ce que je retiens de monsieur Drucker par rapport à la procrastination ce sont les deux points suivants: 

1) Il me faut penser en termes de contribution et de résultats. Dans mon cas, cela veut dire quoi? Monsieur Drucker a écrit:

« Une entreprise a deux et seulement deux fonctions de base: marketing et innovation. Le marketing et l’innovation produisent des résultats. Tout le reste est des dépenses ». 

De plus, les PME ne connaissent pas l’importance de la science des données en marketing. En conséquence, je dois être capable de leur faire des suggestions, car j’aurai un rôle d’éducateur. 

2) Il me faut éliminer des activités qui consomment mon temps sans contribuer à mon efficacité. Pour y arriver, je dois avoir des priorités et y rester fidèle. Par exemple, si un scientifique de données doit maîtriser SQL, apprendre SQL doit être une priorité. Puis, se servir du SQL pour améliorer l’expérience du client. C’est-à-dire, rendre son marketing plus efficace.  

Le client n’a pas besoin de savoir comment utiliser SQL. Ce sont les résultats qui comptent pour lui.

J’ai appris par expérience qu’il y a toujours quelque chose pour ronger notre temps. Parfois c’est parce que les autres sont insouciants des conséquences qu’ils ont sur notre temps.

Routine

J’ai écouté une baladodiffusion de monsieur John Sonmez de Simple Programmer dans laquelle il parlait de télétravail.7 Il a mentionné que les deux premières fois qu’il faisait du télétravail il passait son temps à jouer aux jeux vidéos et au poker. Cependant, la troisième fois, il a corrigé le tir, car il avait développé une routine.  Son invité dans le podcast , Will Gant, a lui aussi adopté une routine pour travailler à la maison.  J’ai mentionné le livre de Glei sur la gestion quotidienne du temps. Le livre mentionne aussi que beaucoup de gens établissent une routine pour les faire avancer dans leurs travaux. Par exemple, ils consacrent un tel moment de leur journée à accomplir les tâches prioritaires. 

Moi, je devrais en faire autant. Si la technique marche bien pour plusieurs, je devrai l’essayer.  

Une leçon que j’ai apprise de  monsieur James Clear dans son livre « Un Rien peut tout changer! »8 pour contrer la procrastination. Essayer de faire l’activité souhaitée pendant deux minutes. Tout le monde peut faire quelque chose pendant deux  minutes. Puis, une fois commencé, c’est parti pour un bout. J’ai essayé cette technique à plusieurs reprises et ça marche! Souvent, je me dis: « Je n’ai pas beaucoup de temps, mais j’ai quelques minutes. » Puis je finis par faire un pomodoro. 9. L’idée est de rendre mes habitudes aussi faciles que possible pour commencer. 

Voici une autre citation de Clear: « Mais cet entraîneur disait que les personnes qui réussissent vraiment ressentent le même manque de motivation que tout le monde. La différence est qu’ils trouvent toujours un moyen de continuer malgré le sentiment d’ennui.» 

Des autres citations de Clear: « La plus grande menace au succès n’est pas l’échec, mais l’ennui. »

« Les professionnels peuvent avoir des difficultés à continuer, mais ils trouvent le moyen de mettre en application les actions routinières répétées. » … « La seule façon de devenir excellent est d’être fasciné sans cesse en faisant la même chose encore et encore. Vous devez apprécier l’ennui. »10 

J’ai commencé ce post en expliquant que la procrastination nuit à l’efficacité de notre apprentissage et qu’il faut le maîtriser. Ensuite, j’ai parlé des principes à respecter. Enfin, j’ai abordé des trucs pour y arriver. Je le termine avec une citation de monsieur Drucker: « Le cadre efficace sait qu’il n’est pas au travail pour faire ce qu’il aime faire. Son rôle, c’est de contribuer et d’obtenir les résultats. Le cadre efficace sait aussi que les décisions efficaces sont rarement les décisions faciles à prendre. »

  1. « A Mind For Numbers: How to Excel at Math and Science (Even If You Flunked Algebra) » OAKLEY, Barbara
  2. « The Effective Executive » de DRUCKER, Peter
  3. « Un Rien peut Tout Changer » CLEAR, James
  4. « Manage Your Day-to-Day: Build Your Routine, Find Your Focus, and Sharpen Your Creative Mind » Jocelyn K. GLEI, et autres
  5. Guillebeau, « The Side Hustle »
  6. « Lean Startup: Adoptez l’innovation continue » RIES, Eric
  7. REMOTE WORK REVOLUTION Is Here… Here’s How To Start » John SONMEZ et Will GANT
  8. Un Rien, CLEAR
  9. Si vous ne connaissez pas la technique pomodoro, faites une recherche dans wikipédia.
  10. Un Rien, Clear

Programmation, science de données et marketing

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.